Avoir la main verte : nos astuces !

C’est une phrase que l’on entend sans cesse lorsque l’on parle de jardiner : « oh oui, j’aimerais bien mais tu sais je n’ai pas vraiment la main verte… ». Au-delà du fait qu’avoir la main verte serait tout de même bizarre voir inquiétant, bien réussir à cultiver ne nécessite qu’un peu de temps et quelques techniques simples à maîtriser. En voilà 3 astuces qui devraient déjà vous aider !

 

S’informer sur le temps qu’il fait et s’adapter à lui

 

Au-delà du besoin de savoir si nous allons prendre le vélo ou une écharpe le matin, la météo et les progrès faits dans sa prévision sont un formidable allié pour vous aider à protéger vos plantes.

 

Tout d’abord, il faut se méfier du gel, dans la nuit ou dans les journées de grand froid. Si la météo annonce des risques de gelées, de verglas ou de températures pouvant aller en dessous de 3°C, il faudra agir. S’il neige, il va falloir se dépêcher !

 

Une partie importante des plantes vivaces ou arbustes est adaptée aux basses températures et devrait pouvoir résister, mais pour le reste dame nature a besoin d’aide.

 

C’est pourquoi le premier réflexe à adopter est de les rentrer dans la maison. En effet, votre intérieur est comme une serre tropicale pour vos plantes, elles s’y sentiront bien au chaud, et vous apporteront un peu de verdure en ces jours grisâtres.

 

Deuxième possibilité, les voiles de protection contre le gel. Un voile d’hivernage est un véritable allié lorsque les températures avoisinent les zéro degré. S’il fait plus froid ou que cela dure plus de quelques jours, mieux vaut rentrer vos plantes dans votre home sweet home.

 

Bien gérer la lumière au potager

 

Comme nous, les plantes ont besoin d’énergie pour pousser. Elles en puisent une partie dans le sol et l’eau, et trouvent le reste dans les rayons du soleil. Pour cette raison, veillez à bien orienter vos plantations et vos semis de façon à ce qu’ils puissent profiter au mieux du soleil. Cap vers le Sud ! Placez votre verdure de façon à ce qu’elle soit exposée le plus longtemps aux rayons du soleil.

 

Observez l’ombre que peut provoquer les bâtiments ou les arbres de votre voisinage et essayez d’optimiser le temps d’ensoleillement.

 

Le soleil direct est le plus efficace mais pour les urbains cernés d’immeubles il reste des solutions. Pour cela, essayez de voir si votre toit est accessible (et demandez à vos voisins si vous pouvez l’utiliser) ou profitez de la réverbération de la lumière sur les bâtiments les plus proches. En effet, les rayons rebondissent et les surfaces voisines (surtout les blanches) peuvent suffire aux besoins de nos petites plantes.

 

Protection solaire : Certaines espèces demandent beaucoup de soleil, d’autres moins. Pour cela, essayez de placer judicieusement les plus gourmandes de manière à faire de l’ombre aux autres. Ce « parasol naturel » peut même vous servir à vous pour bronzer tranquillement, tout en grignotant vos tomates cerise ! Malin non ?

 

Avoir la main verte : apprendre à arroser

 

Nos plantes n’ont pas toutes les mêmes besoins en eau, c’est pour quoi, il est important de leur fournir un apport adapté à leur nature. Cependant, si certaines se plaisent en milieu humide, d’autres préfèrent les espaces secs et aérés. Dans nos livrets de conseils, vous retrouverez le besoin en eau pour chacune des variétés. Dans tous les cas, il y a peu de chances que vos plantes aiment se retrouver les genoux dans l’eau. Faites donc attention à ne pas les « noyer ». Pour cela évitez que de l’eau ne stagne au-dessus de la terre. Cette dernière doit « boire » ce que vous avez versé. Pour mieux comprendre, on vous invite à lire le témoignage très amusant de Marie, du blog Sweet and Sour, qui a noyé son coffret Petit Jardin d’Aromates ! Heureusement, il lui restait des graines pour rectifier le tir !

 

Le meilleur moyen pour savoir si vos plantes ont besoin d’eau reste encore de toucher la terre. Si celle-ci est sèche, n’hésitez pas à arroser. Sinon, laissez en l’état et revenez régulièrement vérifier. L’hiver, l’arrosage n’est pas indispensable si vos plantes reçoivent la pluie, en intérieur, regardez une fois par semaine. C’est pour quoi, l’été, n’hésitez pas à vérifier chaque jour pour éviter les coups de soleil !

 

Essayez, là aussi, de vous adapter à la météo. La pluie apporte une part importante des besoins en eau de nos balcons.

 

Enfin, faite attention aussi à votre matériel ! Ainsi, assurez-vous que vos pots possèdent des trous au niveau du fond. Cela permet à l’air de circuler et évite le surplus d’eau au cas. Il arrive que l’on ait la main un peu lourde. Une dernière astuce pour faciliter le passage de l’eau ? Ajouter du sable ou des billes d’argile dans le fond de vos pots.

 

Et voilà, vous pouvez être certain.e.s de maintenant avoir la main verte !

 

Sommaire
Postes récents
Les étapes clé pour un débarras de meubles réussi dans votre maison
Pourquoi les vasques semi-encastrées sont-elles si populaires ?
Avantages et inconvénients des vitres teintées à la maison
Catégories

Bienvenue sur AEB France, le blog qui vous offre toutes les tendances et conseils nécessaires pour pour être à la page.

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.