Les étapes de construction d’une maison individuelle

Vie pratique
Sommaire

 

C’est parti, vous avez comme projet de faire construire une maison ? Que vous décidiez de passer un constructeur ou d’entamer les démarches, seul, il y a quelques étapes à suivre avant d’y vivre.

Faire le choix d’un bel emplacement

 

Le choix du terrain est essentiel, car c’est cela qui déterminera votre qualité de vie :

  • la proximité des écoles ;
  • les espaces verts ;
  • les commerces ;
  • les transports.

D’ailleurs, le choix du terrain aura une répercussion sur l’implantation de la maison et les plans à faire. Il ne faut pas négliger la qualité du sol. Pour ce faire, il faut avoir le Certificat d’Urbanisme du Terrain.

 

Faire une étude préalable

L’étude préalable du terrain n’est certes pas obligatoire, mais elle est conseillée pour avoir une maison solide et résistante. Cela permet de définir l’emprise au sol, les réseaux d’eau et d’électricité ou encore les limites de la propriété.

 

Respecter le PLU ou Plan Local d’Urbanisme

Les critères cités ci-dessus doivent respecter le plan local d’urbanisme ou PLU. Ce dernier va définir le COS ou Coefficient d’Occupation des Sols. 

Nombreux sont les constructeurs de maison individuelle demandant cette étude. Par la suite, l’examen des spécificités de la construction permettra de vérifier les codes d’urbanismes locaux et les diverses normes en vigueur.

 

Comment financer mon projet ?

 

La construction d’une maison individuelle requiert un capital de départ assez conséquent, auquel on va ajouter un crédit immobilier. Généralement, il faut prévoir 10 % d’apport mensuel et 33 % de taux d’endettement. Afin de financer votre projet, vous pouvez vous rendre à la banque, chez un courtier ou un constructeur. Avant de demander un emprunt, soyez sûr d’avoir un bon dossier, avec un emploi stable et un compte non découvert. Surtout n’oubliez pas les frais additionnels comme :

  • les assurances ;
  • le bornage du terrain ;
  • le raccordement au réseau électrique.

Le choix du constructeur

 

Si vous n’allez pas effectuer le projet de construction vous-même, vous devez faire appel à un constructeur. Il est recommandé de joindre un constructeur affilié à a LCA-FFB (Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment) ou la FFACB (Groupements et Coopératives d’Artisans du Bâtiment). Les travaux seront régis par le Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI). Cela vous permet de sécuriser votre projet, tant au niveau du prix que du délai de réalisation. Aussi, il ne faut pas oublier de souscrire une assurance Dommages-Ouvrage. En ce qui concerne le contrat, le client dispose de 10 jours pour se rétracter.

 

Et après les travaux : comment cela se passe-t-il ?

 

Afin d’être plus tranquille après la livraison, il faut bien s’informer sur les garanties et les assurances offertes. Outre l’assurance Dommages-Ouvrage, il y a 3 garanties essentielles prévues :

  • la garantie décennale qui dure 10 ans permettant de réparer les dommages impactant sur la solidité du bien ;
  • la garantie de parfait achèvement obligeant le constructeur à réparer les malfaçons ;
  • la garantie biennale de 2 ans, engageant le constructeur à remplacement les équipements défectueux.