Remplacer un radiateur électrique : comment s’y prendre ?

Bien que remplacer un radiateur électrique puisse, de prime abord, sembler intimidant, il s’agit en fait d’une tâche facile à accomplir, à condition bien sûr de s’y prendre de la bonne façon. Cette initiative peut notamment être motivée par un radiateur se montrant trop énergivore, un appareil qui ne fonctionne plus ou encore par un déménagement en perspective… dans tous les cas, ce remplacement requiert le suivi de certaines instructions.

 

Remplacer un radiateur : les grandes lignes

  1. coupez le courant ;
  2. assurez-vous que l’appareil ne chauffe plus ;
  3. soulevez-le légèrement afin de l’extraire des profilés ;
  4. posez le radiateur au sol ;
  5. débranchez tous les fils reliés au boîtier de raccordement ;
  6. accrochez le radiateur remplaçant sur les profilés puis branchez-le comme le précédent avec un domino isolé.

Ici, l’utilisation d’outils de qualité est primordiale si vous souhaitez atteindre un résultat satisfaisant. Nota bene : la liste ci-dessus n’est pas exhaustive. Elle constitue cependant un résumé de la procédure à suivre pour remplacer un radiateur électrique. Dans certains cas, il peut être nécessaire d’effectuer des modifications sur les tuyauteries avant de pouvoir installer un nouvel appareil. De nombreuses vidéos YouTube montrent plus en détail les divers modes d’installation. Par ailleurs, si vous n’êtes pas à l’aise avec le bricolage, il sera préférable de faire appel à un professionnel qualifié.  

 

Le remplacement de mon ancien radiateur électrique peut-il faire baisser ma facture d’électricité ?

 

Oui, car les nouveaux modèles électriques ont été spécialement conçus pour consommer le moins d’énergie possible. Parallèlement, ils chauffent plus rapidement les pièces, ce qui justifie leur caractère plus écolo que les anciens modèles. Selon une étude menée en 2014, un foyer français pourrait gagner jusqu’à 200 euros sur sa facture annuelle d’électricité en remplaçant son vieux radiateur à inertie sèche par un modèle moderne à inertie fluide. De nombreuses aides financières sont d’ailleurs proposées par l’État français afin d’accompagner ce type de travaux (Ma prime Rénov).

 

Réduire sa consommation d’énergie : à quel moment mettre en route le chauffage ?

 

Généralement, les spécialistes en la matière recommandent aux occupants d’un appartement ou d’une maison de ne pas allumer leur chauffage si la température de la pièce ne descend pas en dessous de 19 °C. Cela dit, cette règle n’est pas absolue et peut varier à la demande. Certains préféreront mettre en route leur radiateur à partir de 18 ou 16 °C ; d’autres, un peu plus frileux, n’hésiteront pas à l’activer à partir de 20 °C. Pour réduire votre consommation d’énergie, nous vous recommandons en premier lieu de traquer les courants d’air au sein de votre logement. Le but étant d’empêcher la chaleur de s’y échapper. Ainsi, vous devrez laisser le soleil pénétrer dans chaque pièce en journée pour éviter de surchauffer inutilement les lieux. De cette façon, vous maintenez une température ambiante agréable. D’un autre côté, les économies d’énergie passent par le bon fonctionnement de vos radiateurs. Si ces derniers ne chauffent pas correctement, vous risquez de surconsommer de manière anormale. Veillez donc à les entretenir régulièrement, notamment en les dépoussiérant et en vérifiant que les ailettes soient bien positionnées.

Postes récents

Bienvenue sur AEB France, le blog qui vous offre toutes les tendances et conseils nécessaires pour pour être à la page.

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.