Comment et pourquoi stabiliser le ph de votre piscine ?

Avoir une piscine dans son jardin est un rêve pour de nombreuses personnes. En été, c’est le meilleur allié pour se rafraîchir, se relaxer et s’amuser. Cependant, elle doit régulièrement faire l’objet d’un entretien pour éviter d’impacter l’intégrité des équipements et la santé des utilisateurs. La qualité de l’eau est l’un des facteurs les plus courants qu’on ne doit pas négliger. La valeur de son pH entre autres est un élément à considérer. Découvrez, dans ce guide, les essentiels à savoir sur le pH de la piscine et les différents points à maîtriser afin de garantir une baignade dans une eau saine et propre.

 

Qu’est-ce que le ph de l’eau ?

 

Le pH : un élément pour mesurer la concentration d’hydrogène

La molécule d’eau pure, connue sous la formule H2O, est le résultat de la fusion de deux atomes d’hydrogène à un atome d’oxygène. Il faut savoir que chaque atome porte une charge électrique positive ou négative appelée « ion ». La concentration de l’eau en ions hydrogènes est mesurée par le pH. En effet, le pH est l’abréviation de « potentiel Hydrogène ». C’est un indicateur chimique qui permet de mesurer l’activité de l’ion hydrogène, plus concrètement, l’acidité ou l’alcalinité de la solution à un instant T. Pour entrer dans les détails, il faut avant tout savoir que le pH se mesure sur un indice variant de 0 à 14. On parle de solution acide lorsqu’il est compris entre 0 et 7, tandis qu’on utilise le terme « basique » lorsque le pH est entre 7 et 14. Or, le pH de l’eau pure à 25 °C est équivalent à 7. C’est donc une solution neutre (ni acide ni alcaline/basique). Cela est expliqué par son parfait équilibre en ions positifs et négatifs. Cela dit, le pH est un indicateur incontestable qui permet de jauger l’acidité ou l’alcalinité d’un liquide, quelles que soient sa nature et ses propriétés. Par conséquent, pour obtenir une eau saine et pure, il est important de la stabiliser au maximum pour qu’elle ne devienne ni trop acide, ni trop basique.

 

Le pH : les facteurs de sa variation

La valeur du pH peut varier en fonction de plusieurs raisons, telles que :

  • la région dans laquelle vous vivez. La teneur en calcaire peut changer de région en région. Cela a une grande influence sur le taux du pH de l’eau ;
  • la manière dont vous traitez votre eau. Un traitement salin interfère moins qu’un traitement au chlore ;
  • le climat et la fréquentation. La chaleur peut encourager les gens à vouloir se baigner ou à user de l’eau, ce qui haussera le niveau du pH.

À quoi sert de mesurer le ph ?

 

Les raisons de mesurer le pH de votre eau

Afin de garantir la stabilité de la qualité de l’eau, il est essentiel de mesurer régulièrement son pH. Cela vous permettra de maintenir le niveau un peu en dessus ou un peu en dessous de 7. Sans ce contrôle crucial, il se pourrait que vous compromettiez l’efficacité des produits que vous utilisez pour traiter votre eau et ainsi la qualité de cette dernière. Une mauvaise gestion du pH peut aussi provoquer un changement de couleur (verdâtre ou marron), un développement d’algues ou détériorer les matériels avec lesquels vous mettez en contact votre eau.

 

Les techniques pour mesurer le pH

Le contrôle du pH doit se faire régulièrement, voire 2 fois par semaine en fonction de la situation. Il existe différentes manières de mesurer le pH de l’eau, plus particulièrement, la densité des ions d’hydrogène positifs qui sont responsables de l’acidité de l’eau. L’outil le plus couramment utilisé est le régulateur qui peut à la fois mesurer et rectifier le pH automatiquement. Dans tous les cas, il existe actuellement différentes méthodes permettant de mesurer la concentration de l’eau :

  • la mesure manuelle à base de Rouge de Phénol (Red Phenol) par le biais des bandelettes, du liquide ou des pastilles réactives qu’on immerge dans la solution. Pour connaître le résultat, il suffit de comparer la couleur de la réaction de l’eau, allant généralement du jaune au rouge, à l’échelle de référence fournie avec les matériels ;
  • l’utilisation du pH-mètre électronique. Cet outil est très fiable s’il ne fait pas l’objet d’usure, car il permet d’obtenir un niveau de pH très précis. De plus, il a l’avantage de coûter moins cher ;
  • l’utilisation du régulateur automatique de pH. Cet outil est doté d’une sonde qui contrôle le pH à intervalles réguliers tout en ajoutant du produit permettant de rectifier le niveau du pH en fonction de la situation.

Par ailleurs, il faut noter qu’avant d’utiliser un produit, il est toujours nécessaire de bien consulter la notice d’utilisation en cas de non-compatibilité avec votre installation ou de mauvais dosages.

Quel est le ph idéal pour votre piscine ?

 

Impureté de l’eau de la piscine : ses différents facteurs

Il est à comprendre que le problème d’impureté de la piscine provient surtout de la concordance entre un pH mal équilibré et d’autres facteurs extérieurs. Selon le cas, les problèmes générés peuvent être :

  • l’inefficacité de la désinfection ;
  • l’étrange aspect de l’eau (trouble et blanche ou translucide avec une couleur jaunâtre) ;
  • la photosynthèse qui est la source de développement des algues et des bactéries ;
  • l’irritation ou la démangeaison des yeux, des muqueuses ou de la peau du baigneur ;
  • la corrosion ou l’entartrage du revêtement, des canalisations et des équipements.

Un pH neutre pour se baigner dans les meilleures conditions

La piscine nécessite une bonne qualité d’eau pour pouvoir accueillir des baigneurs. Dès lors, afin de mieux en profiter, il convient d’ajuster son pH en conséquence. L’acidité ou l’alcalinité de l’eau n’est jamais constante en fonction des facteurs extérieurs. Or, l’eau d’une piscine de bonne qualité doit être de pH neutre ou légèrement basique. Selon le type de piscine, il existe un niveau de pH idéal, que vous découvrirez dans les lignes suivantes :

  • pour une piscine à liner, traitée au chlore, il est conseillé de garder le pH systématiquement entre 7,2 et 7,4 ;
  • pour une piscine ou un spa au brome, le pH idéal se trouve entre 7,4 et 7,6. Cela peut toutefois légèrement changer en fonction du revêtement intérieur, du type de revêtement utilisé ou du type d’eau. Les revêtements en ciment, en enduit, en pierre naturelle, silico-marbreux ou ceux qui utilisent des joints et colles de carrelage peuvent ne pas adhérer à un pH trop bas. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Comment maintenir le ph idéal de votre piscine ?

 

Afin de stabiliser le niveau du pH de l’eau de votre piscine, il est impératif de se procurer des produits adaptés. Donc dans le cas où le niveau du pH est faible (acide), il convient de le rehausser avec un produit pH+. En revanche, si celui-ci est trop élevé (basique), vous devriez y remédier avec un produit pH-. Pour ce faire, vous devez introduire ces produits manuellement ou automatiquement dans l’eau en fonction de l’équipement dont vous disposez. Toutefois, si vous agissez manuellement, l’idéal est de le disperser devant les buses de refoulement.

 

Les produits pour rehausser le pH

Pour rehausser le pH de l’eau de votre piscine, il existe 2 composés chimiques :

  • le carbonate de sodium ou carbonate de soude (pH Plus) ;
  • le bicarbonate de sodium ou bicarbonate de soude (Tac Plus).

Le TAC est un paramètre important de l’équilibre de la piscine. Un TAC trop faible peut devenir un problème. Si le cas se présente, il est préférable d’opter pour le pH Plus. Aussi, il est important de noter que ce dernier peut être vendu avec des concentrations variées. Si certains produits sont très puissants, d’autres le sont moins. Il est donc primordial de consulter l’emballage avant d’effectuer tout achat. D’autre part, il est aussi convenable d’éviter les traitements importants comme l’ajout d’une grosse quantité de carbonate de sodium pour ne pas perturber l’eau ou la rendre trouble. Il est ainsi conseillé de ne pas dépasser les 500 g par traitement et d’attendre au moins 24 heures pour vérifier et ajuster le niveau du pH. Une fois que le pH est remis à niveau, patientez au moins 4 heures avant de vous baigner.

 

Les produits pour baisser le pH

Voici les composés chimiques servant à baisser le niveau de pH de l’eau d’une piscine :

  • l’Acide chlorhydrique ;
  • le Bisulfate de Sodium ou Hydrogénosulfate de Sodium ;
  • l’Acide sulfurique.

En général, tous les produits présents sur le marché sous le nom de pH- contiennent ces substances. Afin d’être sûr des composants, il est nécessaire de consulter la fiche de données sécurité du produit. À l’instar du pH+, l’utilisation du pH- peut aussi faire bouger le TAC. Par contre, il est très rare de le faire baisser.

 

 

Ces articles peuvent vous intéresser :

Sommaire
Postes récents
Les étapes clé pour un débarras de meubles réussi dans votre maison
Pourquoi les vasques semi-encastrées sont-elles si populaires ?
Avantages et inconvénients des vitres teintées à la maison
Catégories

Bienvenue sur AEB France, le blog qui vous offre toutes les tendances et conseils nécessaires pour pour être à la page.

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.