Il est fréquent d’apercevoir des petits trous et des tunnels dans la plupart de vos meubles de maison : poutres, planchers, armoires, etc. Bien qu’il semble anodin, il est important d’y prêter une attention particulière, car ces derniers peuvent signifier la présence de vrillettes. Doté d’une paire de pattes, il se reconnait de son brun-rouge et de sa forme ovale.

Ces insectes dits xylophages sont nuisibles, ravageurs et peuvent causer des dommages et des fissures dans une habitation, au même titre que les fourmis et termites. En effet, ils se nourrissent des fibres du bois, au point de les endommager s’ils se prolifèrent.

Heureusement, il existe des solutions et des traitements efficaces, afin de lutter contre les vrillettes, et éviter de pourvoir à des conséquences sur vos meubles en bois, bâti et menuiseries diverses.

Qu’est-ce que les vrillettes ?

degat vrilette

Les vrillettes sont de petits insectes qui peuvent se différencier en plusieurs types, dont les larves, les petites vrillettes, les grosses et les vrillettes de bibliothèque et de pain. On peut parfois les retrouver dans certains aliments, tels que la farine. Le point commun de cette bestiole est qu’au développement larvaire, cet insecte fore littéralement le bois, grâce à ses mandibules, pour se nourrir.

D’une part, cela peut avoir des conséquences néfastes sur vos meubles s’il s’avère que les vrillettes se trouvent chez vous. En effet, tous les meubles de type bois, notamment les objets d’art, les charpentes, voire les livres, peuvent faire l’objet d’une attaque, et être complètement abîmé. Ces derniers sont aussi à l’origine de la dégradation du bois.

Repérer la présence de vrillettes

Ces colonies d’insectes xylophages creusent le bois avant de prendre leur envol. Dans le but de prévenir ce type d’inconvénient, dont le plus grave est le bois mort, il convient de faire attention aux points suivants :

  • Les petits trous sont le premier indice qui témoigne de la présence de vrillettes et de coléoptères dans le bois. Ces dernières peuvent aussi s’attaquer aux papiers, cartons et manuscrits en tout genre, mais procède de la même manière.
  • Le développement de champignons dans les recoins humides ou à taux d’humidité fort. La femelle a tendance à vouloir pondre ses larves à proximité des champignons, et est propice à la propagation de l’insecte.
  • Certains types de bois, tels que la résine et le feuillue, attirent davantage les vrillettes.

Si vous faites face à un ou plusieurs de ces traits, il est fort probable que votre logement présente des vrillettes. Dans ce cas, il est important d’agir rapidement, afin de limiter les dommages causés par les bestioles.

Comment se débarrasser de ces insectes ?

insectes

Pour pouvoir lutter contre la prolifération et procéder à l’élimination de ces parasites du bois, il existe plusieurs types de solutions.

Méthodes naturelles

La première comprend l’utilisation de produits naturels et d’objets qu’on peut facilement trouver au quotidien. En effet, avant d’appliquer une solution naturelle sur le bois, il convient d’abord de le dépoussiérer à l’aide d’une brosse, et d’y retirer la teinture. Nettoyer le meuble infesté autorise une meilleure pénétration du produit dans le bois.

Parmi les plus utilisés et efficaces, on retrouve l’huile essentielle d’eucalyptus, qui s’applique en frottant le support en bois avec un chiffon imbibé de la lotion. Ce produit se révèle particulièrement redoutable pour éliminer les vrillettes.

D’autre part, il est possible d’utiliser de la lavande, de l’huile de lin, de l’oignon ou de l’ail. En badigeonnant vos meubles de ces produits, vous chasserez ces parasites loin de vos mobiliers. Toutefois, le seul effort que vous aurez à faire sera de préparer un minimum ces produits, comme par exemple presser l’oignon jusqu’à avoir son jus.

L’utilisation de produits chimiques

Avoir recours aux produits chimiques peut être nécessaire s’il s’avère que les méthodes naturelles se révèlent être inefficaces. Il s’agit, entre autres, d’insecticides chimiques, qui s’appliquent sur le bois à l’aide d’un pinceau. Parfois, ces produits peuvent être pulvérisés à l’aide d’une seringue, où il aura fallu percer des trous au préalable. Enfin, il est possible d’utiliser de l’eau de Javel, qui semble être beaucoup plus efficace contre les plus grosses vrillettes.

Autres traitements

Dans le cas d’une invasion importante, il est possible d’appliquer d’autres méthodes, un traitement curatif ou préventif, quoique peu conventionnelles. En effet, il est possible de placer les bois de construction suffisamment petits dans le congélateur, étant donné que ces insectes ne supportent pas le froid extrême.

D’autre part, on peut procéder pareillement en enfermant les objets dans une housse étanche, afin de priver les vrillettes d’air. Ou au contraire, procéder à une fumigation, afin de les étouffer.

Procéder au traitement du bois attaqué

Le traitement d’une charpente attaquée par des vrillettes doit comporter une imprégnation totale et être traitée en profondeur.

À titre préventif, un traitement de surface peut prévenir à la ponte et aux infestations, toutefois, il n’élimine pas les vrillettes ancrées en profondeur. La méthode la plus efficace pour traiter un bois infecté est donc l’injection, qui peut se faire à l’aide d’un compresseur, d’une aiguille ou d’un pistolet à peinture.

Enfin, si vos meubles en bois ne sont pas trop rongés par les vrillettes, il est possible de procéder à un brossage, afin de rendre la surface en bois lisse, bien que plus fine. Sinon, vous pouvez toujours faire appel à une entreprise spécialisée dans ce domaine.