Qu’on soit féru de jardinage ou non, l’entretien du gazon est nécessaire pour maintenir le côté esthétique d’un jardin ou d’une maison. Parfois, une tondeuse ne suffit pas à donner un bel aspect à votre gazon. On peut alors avoir recours à un scarificateur. 

Présentation

Un scarificateur est un appareil agricole, différent de la tondeuse à gazon, manuel ou motorisé qui va scarifier c’est-à-dire défeutrer. Il va débarrasser le gazon de la couche de végétaux et de déchets qui étouffe le gazon. Cette couche, appelée feutre ou feutrage, est composée de feuilles mortes, de lichens, et de champignons.

plantation pelouse

Pourquoi scarifier le gazon ?

La formation du feutre

Dans les zones qui ne sont pas ensoleillées, le gazon devient trop humide et l’herbe ne pousse plus ou difficilement, au contraire de la mousse. La mousse se forme lorsque :

  • Le sol est acide ( un pH inférieur à 7)
  • Le sol manque de potasse, de magnésium et de calcium
  • Un sol trop compact.

Défeutrer

La mousse est nuisible au gazon:

  • Elle le prive d’air et de lumière, et le gazon est asphyxié
  • Elle empêche l’eau d’y pénétrer
  • Elle le prive des nutriments nécessaires à sa croissance.
  • La pourriture se développe et les insectes nuisibles s’installent.

Il faut donc procéder à la scarification si on veut retrouver un gazon digne de ce nom.

jardin avec pelouse

Quand et comment passer le scarificateur ?

A quel moment faire la scarification

Il est conseillé de procéder à une ou deux scarifications par an car ce traitement est assez rude pour le gazon. Néanmoins, il faut faire la première scarification 3 ans après le semis. La saison idéale pour passer le scarificateur est entre avril et mai, lorsque le sol est assez réchauffé mais que le climat n’est pas encore trop chaud, et que le temps n’est ni trop sec, ni trop humide. Il faut également laisser au gazon le temps de s’épaissir.

Un tutoriel pour passer le scarificateur

Voici les étapes à suivre pour réaliser la scarification :

  • Tondre la pelouse en gardant 2 ou 3 cm de hauteur,
  • Ramasser les déchets de tonte,
  • Humidifier le gazon
  • Régler le scarificateur sur une profondeur de travail de 2 à 4 mm pour ne pas abîmer le gazon,
  • Passer une fois en largeur
  • Passer une autre fois en longueur ( un passage croisé)
  • Ramasser les déchets avec un balai à gazon si votre scarificateur n’a pas de bac de ramassage
  • Arroser le sol
  • Éviter de piétiner pendant quelques jours

On peut épandre du terreau pour gazon pour compléter l’opération. L’aspect du gazon après scarification n’est pas très esthétique mais il ne faut pas s’inquiéter, le gazon se régénérera.

Quel est le meilleur scarificateur ?

Les critères pour choisir votre scarificateur sont les suivants.

Le scarificateur manuel

Il est conseillé si la surface de gazon ne dépasse pas les 100 m2. Plus économique et plus simple à utiliser, il nécessite néanmoins de l’énergie car le manier est assez fatiguant. Les modèles de scarificateurs manuels proposent chacun différentes options et fonctionnalités :

  • Le scarificateur manuel sur roues : il est recommandé pour éviter de se fatiguer. Les différents modèles peuvent couvrir une surface de travail de 30cm.
  • Le scarificateur à mains : il ressemble à un râteau, il est muni d’un rouleau avec une dizaine de dents ( ou lames) métalliques. C’est le scarificateur qui coûte le moins cher, environ 30 €.

Le scarificateur électrique

Pour les pelouses de 100 m2 à 500 m2, le scarificateur électrique est idéal. L’appareil nécessite juste un bon entretien de ses dents ( ou griffes, ou couteaux). Évidemment, il faut le raccorder à une prise électrique. Pour optimiser la scarification, il est conseillé d’utiliser une rallonge électrique afin de couvrir le plus de surface possible. Et le scarificateur électrique est très bruyant. Certains modèles sans fil, assez coûteux, disposent d’une batterie rechargeable.

Les scarificateurs thermiques

Pour une aire de pelouse supérieure à 500 m2, il vaut mieux se tourner vers le scarificateur thermique. Ce dernier fonctionne à l’essence, et est extrêmement bruyant. Lors de l’utilisation il faut porter un casque antibruit. Il est toutefois le scarificateur le plus puissant et le plus efficace. A l’instar d’un véhicule motorisé, il doit faire l’objet d’un entretien régulier pour éviter la panne: vidange, nettoyage du filtre à air et des bougies et de la courroie.

Quelle différence entre le scarificateur et le démousseur ?

On confond souvent ce deux appareils et pourtant il y a une nuance dans leur fonctionnalité.

La capacité de travail

Le démousseur ( ou émousseur) n’a pour but que l’enlèvement de la mousse. Il griffe le sol en surface sans inciser, juste le nécessaire pour ôter la mousse. Il n’effectue ainsi qu’un travail de nettoyage superficiel là où le scarificateur nettoie en profondeur.

Le scarificateur, un appareil multifonctionnel

Les derniers modèles deux en un sont équipés de l’option demoussage. Il n’y a plus besoin d’acheter un démousseur en plus du scarificateur. Pour réaliser un bon investissement, on peut acquérir un modèle fourni avec son bac de ramassage pour éviter de devoir nettoyer après le passage de l’appareil.