Vous projetez de repeindre votre maison ? Eh bien, vous aurez besoin de vous servir d’une peinture de qualité, mélangée à un produit avec un bon pouvoir solvant comme le toluène. En effet, les travaux de maison ne sont pas toujours une partie de plaisir. Si vous voulez que tout soit parfait et souhaitez vous épargner des travaux de retouches, vous avez intérêt à choisir les bons produits et matériels.

Cependant, la prévention des risques est tout aussi importante, car la manipulation d’un mélange de solvants organiques comme le toluène est dangereuse pour la santé. Pour éviter le pire, il convient donc de bien connaître les caractéristiques de cette substance, tout comme les précautions à prendre pour des travaux sans danger.

 

 

 

Qu’est-ce que le toluène ?

Le toluène est aussi appelé phénylméthane ou méthylbenzène. C’est un liquide transparent qui se caractérise par une forte odeur. Cet hydrocarbure aromatique est le plus souvent utilisé en tant que solvant dans les peintures et les encres. On s’en sert également pour optimiser l’indice d’octane des essences auto avec le xylène et le benzène. Le toluène est un solvant organique très volatil car il possède une faible pression de vapeur. De ce fait, on le retrouve principalement dans l’air.

Ce produit chimique possède une haute toxicité et présente des risques pour tous ceux qui le manipulent. C’est la raison pour laquelle dans les industries où il est synthétisé, les troubles qu’ils provoquent chez les travailleurs sont reconnus comme faisant partie des maladies professionnelles. Les personnes qui veulent s’en servir pour les travaux de maison doivent donc redoubler de prudence et le laisser hors de portée des enfants.

 

 

Les risques de l’utilisation des peintures à base de solvants

Certaines peintures contiennent du toluène à de fortes concentrations. Or, une exposition brève ou prolongée à cette substance présente des risques pour la santé. Tout d’abord, l’inhalation du toluène provoque une intoxication, entraînant alors des vomissements, des douleurs abdominales et des maux de tête. Une exposition prolongée risque aussi d’entraîner la dépression du système nerveux central et d’attaquer les voies respiratoires.

A part l’inhalation, vous pouvez être en contact avec le toluène par ingestion, par voie cutanée ou par voie oculaire, provoquant dans ce cas des irritations. Pour se protéger des vapeurs de solvants, le port d’un masque est conseillé avant de procéder au décapage et à la repeinte de vos murs et vos fenêtres. Sinon, prenez soin de vérifier les proportions des composés organiques de votre peinture lors du toluène achat. Plus d’informations ici.

 

 

Les autres substances chimiques utilisées lors des travaux

Le caractère « à séchage rapide » des peintures est le résultat de la présence de toluène, car comme énoncé plus haut, il se caractérise par son évaporation rapide dans l’air. Si vous optez pour ce type de peinture, vos travaux se dérouleront plus vite. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’ils ne prennent pas fin après avoir appliqué la couche de finition. D’autres travaux vous attendent après la repeinte et impliquent souvent le recours à des diluants et des détergents.

Tout d’abord, vous pouvez vous servir de l’acétone, qui est un solvant de nettoyage efficace pour retirer les résidus de peinture. Tout comme le toluène, il est très inflammable et volatil, d’où il constitue un bon produit décapant. Sinon, vous pouvez également vous servir d’ammoniaque pour décaper un mur peint. C’est un nettoyant dégraissant très efficace.

Par ailleurs, pour nettoyer vos pinceaux, vous pouvez utiliser de la térébenthine, qui est aussi utilisée pour retirer la cire des meubles. Enfin, l’eau de javel reste le meilleur détergent pour nettoyer tous les supports induits de peinture durant les travaux.