Provenant d’Asie, le cognassier est un arbuste décoratif à floraison printanière offrant fleurs blanches, fleurs roses (avec une teinte pourpre) ou encore des fleurs jaunes. Il fait partie des plus beaux arbustes à croissance rapide, utilisé comme haie défensives. Mais en plus ses fleurs sont parfumées et les fruits comestibles ! Mais comment en cultiver chez soi ?

Où planter un cognassier du Japon ? 

Le cognassier est un arbre facile à beau feuillage originaire du Japon. Vous n’avez qu’à le placer en pleine terre, au soleil ou encore dans un coin mi-ombragé à l’abri du froid et des vents. 

Le sol parfait pour apprécier son feuillage vert persistant et ses fleurs rouges, est neutre ou assez acide quoi que le cognassier s’adapte à tous les terrains. En effet, les terrains un peu calcaires sont adaptés mais la fructification risque d’être irrégulière.

Pour une excellente fructification au verger, il faut laisser de la place pour que l’arbuste puisse bien se développer (laisser 4 à 6 m entre chaque arbre fruitier comme le monstrera).

  • Pour une utilisation décorative, une plantation dans le jardin au milieu de la pelouse est adaptée (le saule crevette ici) ;
  • Dans une haie installez-le à 2 mètres des autres plantes pour une pousse libre.

Il est possible de le planter dans des massifs ! Sa floraison de mai est un vrai enchantement au milieu des autres fleurs.

Comment planter un cognassier ?

Le cognassier du Japon peut se planter tout au long de l’année, au début de l’été en plein soleil comme à la fin de l’hiver ou au début du printemps. En pleine terre, vous devez bêcher l’emplacement et ajouter de la terre bruyère ou de l’humus. Pour éviter tout sècheresse, le sol doit drainé avec de l’eau contenant peu de calcaire. 

Pour votre arbuste persistant, plantez de préférence dans un endroit mi-ombragé ou contre un mur afin d’en faire une palissade. Comme il peut faire 5 mètres de haut et 2 m de large, il faut lui donner de l’espace lors de la plantation.

Il est également possible de planter en pot avec un mélange de terreau de jardin et de terreau universel (tuto salon de jardin en palette). 

On précisera que cet arbuste demande peu d’entretien. Il est indispensable de l’arroser la première année et de désherber afin de ne pas épuiser les racines.

 Comment tailler un cognassier ?

Il est possible de tailler régulièrement le feuillage ou les feuilles persistantes mais toujours après la floraison afin de ne pas abîmer ses belles fleurs. 

Qu’il soit en haie ou encore isolé, pour faire office d’ornement de votre jardin, seule l’intervention du jardinier permet d’avoir un bel équilibre et de lui donner la forme voulue. En haie donc, vous pouvez tailler une à deux fois par an pour lui donner plus de volume.

Les maladies susceptibles d’arriver

Il faut savoir que le cognassier du japon est un arbuste qui est assez sensible à la tavelure. En effet, cette maladie provoque des taches noires sur les fruits et les feuilles. De ce fait, il faut un traitement à la bouillie bordelaise en automne, au commencement de la chute des feuilles vertes et au printemps au moment où les boutons floraux et les feuilles vont éclater. 

D’ailleurs, ces traitements sont aussi recommandés pour se protéger des attaques du feu bactérie, maladie redoutable qui va attaquer la majorité des Rosacées. 

Les autres variétés de cognassier

  • Le chaenomeles japonica : Atteignant 1 à 2 m de haut, c’est un arbuste épineux à port dressé qui va s’arrondir au fil des ans.

Ses fleurs sont de couleurs rouge brique en avril, avec des fruits jaunes, parfumées et aromatiques. En septembre et octobre, elles sont de couleurs rouge orangé, avec des fruits jaune orangé gorgés de vitamine C ;

  • Le chaenomeles speciosa : Il s’agit d’un arbuste épineux à port érigé de deux mètres. Ses fleurs peuvent être rose saumoné, blanches ou rose foncé, sans épines ;
  • Le chaenomeles x superba : C’est un arbuste étalé, moins imposant que l’espèce précédente. En effet, il fait 1.5 m environ, avec des fleurs rouges écarlates à étamines dorées

 Est-ce que les fruits du cognassier du Japon sont comestibles ?

Il est important de préciser que les fruits du cognassier du Japon ne peuvent pas être consommées crus car la saveur est assez amère, astringente et âcre. Une fois qu’ils sont cuits, on les utilisent de la même façon que le coing du Cydonia afin de fabriquer de délicieuse gelée. Afin de renforcer la saveur, on n’hésite pas à l’associer avec des pommes et des pommes. Ils peuvent même servir à concevoir des liqueurs.